L’artillerie aéroportée, une puissance de feu mobile

Le bataillon d’artillerie basé à Brasschaat et Lombardsijde a déployé un peloton utilisant les pièces d’artilleries 105mm tracté sur le site de Groot Schietveld. Le déploiement des pièces d’artilleries dans cette zone en un temps record ne peut se faire que par la voie des aires. C’est pour cette raison que le peloton d’artillerie para commando s’entraine dans des conditions les plus proches possible de la réalité afin d’honorer leur devise « Regis ultima ratio ».

Sur le coup de 9h, le site de Groot Schietveld d’ordinaire très calme est devenu le théâtre d’une opération de soutien à l’extraction d’un personnel. Un hélicoptère NH90 dépose en un temps record une équipe de reconnaissance afin de baliser et sécuriser la zone où deux pièces d’artilleries vont être aérotransportées. Les deux obusiers 105mm tracté sont déposées sur le site quelques minutes plus tard. C’est maintenant une course contre la montre pour mettre en œuvre les deux engins de 1 600 kilos chacun afin qu’ils soient opérationnels dans les plus bref délais. Guidés par des observateurs postés à des endroits stratégiques, les hommes du peloton para commando sont en mesure d’adapter la visée de leurs puissantes pièces d’artilleries. Tout au long de l’exercice, les hommes au sol bénéficient de l’appui d’un A109 ANGEL en overwatch.

Détecté par la couverture aérienne, les soldats au sol ont rapidement riposté à une attaque d’insurgés reprenant ainsi la supériorité et le contrôle du terrain. Durant les échanges de coups de feu, un homme a cependant été blessé au court de la riposte. Pris en charge rapidement par un membre de son équipe, il a été directement extrait de la zone par hélicoptère afin d’être rapidement traité par le détachement médical. Une fois la menace repoussée, les canonniers sont à nouveau en mesure de reprendre leur mission d’appui feu.

Mais il est déjà venu le temps de changer de position, rester mobile est pour cette capacité indispensable car elle leur garanti une certaine sécurité. Les deux obusiers sont rapidement reconditionnés et préparés pour être extraits de la zone d’exercice par les NH90. Une fois évacués, c’est au tour des troupes au sol d’être extraites du site. Le calme revient enfin sur le site de Groot Schietveld.

Cette manœuvre permet aux troupes maintenir leur niveau opérationnel à effectuer ce même genre d’exercice sur le véritable théâtre d’opération.  

Cette année voit le 200ème anniversaire de la présence de l’artillerie
dans la commune de Brasschaat

L’artillerie sur les bataille siècles et mentionné devise, toujours été recours du est présente champs de depuis des comme dans leur l’artillerie a le dernier roi.

Spread the news
Björn Poppe