Vous ne pouvez pas vaincre l’ennemi seul !

Cette semaine, il y a beaucoup d’activités militaires au cœur de nos Ardennes belges. Saint-Hubert, un village généralement calme, situé dans le Luxembourg belge, et les grandes forêts qui l’entourent ne sont pas seulement un refuge pour la faune et un paradis pour les chasseurs. Actuellement, vous pouvez également voir de nombreux militaires du « Special Operations Regiment » et du Bataillon Artillerie à l’œuvre.

Les militaires ont pour base l’aérodrome militaire de réserve de Saint-Hubert et participent à l’exercice « Poppy ». L’exercice, basé sur un scénario très réaliste et organisé par l’état-major 3D de la Composante Terre, vise à obtenir et à maintenir la spécialisation Joint Terminal Attack Controller (JTAC) en vue d’une future participation à des opérations et exercices internationaux.

Un JTAC est un militaire qui, dans une zone d’opérations ou en situation de crise, est chargé d’identifier et d’orienter les moyens aériens disponibles en appui aux troupes de combat dans la zone. Autrement dit, la coordination du Close Air Support (CAS) prévu pour les troupes de combat en territoire ennemi. Au sein de notre Défense belge, les spécialistes du JTAC font partie du Bataillon Artillerie et/ou du Special Operations Regiment (SOR).

Afin de préparer au mieux les spécialistes du JTAC aux futures missions, le scénario est rendu le plus réaliste possible. Les troupes au sol sont sous le feu de l’ennemi et ont besoin du soutien aérien de chasseurs F-16. Un para-commando est blessé et doit être évacué de la zone en hélicoptère. Une équipe des forces spéciales a appris par les services de renseignement l’emplacement où un ordinateur important est caché et veut l’obtenir à tout prix. Les tireurs d’élite ont reçu de nouvelles positions tactiques et sont mis en place par hélicoptère pendant la nuit.

L’aide de notre Composante Air est demandée. Deux chasseurs F-16 de la base aérienne de Florennes assurent l’élimination d’importantes cibles ennemies au sol et forment les yeux du JTAC avec leurs puissants targetting pods. Un Agusta A-109 BAi de la 17e Escadrille A109 MRH et un NH90 TTH de la 18e Escadrille NH90 TTH stationnés à l’aérodrome de Saint-Hubert sont appelés en appui des troupes au sol par le JTAC. Alors que l’A109 assure l’évacuation sanitaire des blessés et la mise en place tactique du JTAC, le NH90 TTH assure le déploiement ainsi que l’extraction rapide et tactique des unités spéciales.

Cet exercice reflète parfaitement la réalité et fournit un scénario idéal pour préparer nos unités des Composantes Air et Terre à une future participation aux opérations internationales de paix et de sécurité.

Chaque soldat a sa spécialité et son système d’armes. Les spécialités sont les maillons de la chaîne ; les systèmes d’armes forment les engrenages de la boîte de vitesses. Les deux ensembles forment une machine parfaitement fonctionnelle et bien huilée. Parce que vaincre l’ennemi n’est pas quelque chose que vous faites seul !

Spread the news
AdminBlog