Qu’en est-il de la discipline de nos jours ???

Version NL: link

Citation : « La discipline est l’âme d’une armée. Elle rend impressionnants les nombres réduits, procure la réussite au faible, et la considération à tous ».
Georges Washington : Homme d’état, Militaire, Président (1732 – 1799).

Une définition parmi tant d’autres :
La discipline passe par une lutte entre ce que nous devons faire et que nous voulons faire :
– Je dois aller travailler mais j’ai envie de rester au lit.

C’est un combat entre ce que la vie nous demande d’accomplir et ce que nous, en tant qu’êtres humains, avons envie de faire.
Paroles de « Vieux con », la discipline fout le camp ! Mon constat risque de déplaire, voire d’en choquer plus d’un mais force est de constater qu’un des piliers de notre organisation est en train de se fissurer, attention à l’effet domino en cas de rupture complète…

Il est plus facile de faire ce que l’on a envie de faire plutôt que ce que l’on exige de nous, or la facilité est devenue la norme pour beaucoup. Le copinage, le laisser-aller, le Leadership participatif, le social à outrance, notre système médical laxiste voir parfois complice, et nos règlements de service intérieur et de discipline obsolètes, tombés dans l’oubli et l’indifférence contribuent au marasme.
A qui la faute ? A nous tous ! Nous les « Chefs » qui que nous soyons participons passivement à cette dégradation, car certains d’entre nous ont aussi choisi la facilité.
Qu’entends-je par choisir la facilité ? Ne pas faire les remarques adéquates au personnel qui est dans une tenue inadaptée, voir débraillée, qui ne salue plus et qui ne dit même plus bonjour en vous croisant, qui vous répond avec impertinence quand vous lui donnez une directive ou une tâche à exécuter, qui ne respecte pas les horaires par nonchalance, et la liste est encore longue. Nous même adoptons parfois des attitudes inappropriées qui ne donnent pas le bon exemple à nos jeunes.

Actuellement nous naviguons entre deux eaux car notre règlement sur la tenue est dépassé tandis que le nouveau règlement de « Tenue, apparence et comportement » en rédaction depuis plusieurs années (oui vous lisez bien !), en est je ne sais pas où mais comme Sœur Anne, je ne vois toujours rien venir. Cette situation crée un vacuum dans nombre de nouvelles tendances et attitudes liées à l’évolution de la société (piercing, coupe de cheveu et barbe fantaisistes, tatouages…) et pour lesquelles nous n’avons aucune directive claire, donc : « Trek uw plan » !

Mais que faire ? : 

  • Eduquer et sensibiliser nos jeunes candidats cadres et soldats à la nécessité et aux bienfaits d’une discipline clairement définie afin de les amener à acquérir un sentiment d’autodiscipline, de discipline librement consentie. Il n’est nullement avilissant ni hébétant d’être discipliné. 
  • Leur inculquer à nouveau le respect des traditions et des anciens, la fierté de porter l’uniforme et surtout, de « bien le porter », ainsi que promouvoir nos valeurs militaires et la spécificité de notre organisation. 
  • Mettre un frein aux effets de mode permanents qui incitent nos militaires à acheter de l’équipement hors chaîne militaire pour faire plus « guerrier » en prétextant des motifs opérationnels parfois contestables (pas toujours j’en convient mais…). Pour ce faire, des directives claires de l’Echelon supérieur doivent être éditées afin d’éviter ce qui se passe actuellement ; à savoir des initiatives locales (sous forme de SOP ou Dress Code ou Code of Conduct…) qui parfois divergent en fonction de la sensibilité de chaque responsable dans la Garnison concernée. 
  • Assumer ses responsabilités de chef et à chaque échelon, faire respecter cette discipline qui nous « emmerde » tant, c’est ça aussi être un Leader. Vous êtes TOUS des chefs ou futurs chefs dans cette école alors GO ! 
  • Finaliser et enfin publier (ça a suffisamment duré et traîné) le nouveau règlement de discipline et de tenue (« La tenue militaire, l’apparence et le comportement du Mil » remplaçant le REGDISPSYS) car sans outil, pas d’effet.

Pour conclure, gardez toujours à l’esprit que la discipline ce n’est pas fait pour « emmerder » tout le monde et pour permettre au RSM de « gueuler comme un putois » dès qu’il vous croise parce que vous avez les mains en poche ou le béret de travers. Des batailles et des guerres se sont gagnées en partie grâce à la discipline, l’estime des autres et l’image que nous véhiculons vers l’extérieur se gagne par la discipline, le bon fonctionnement de notre organisation a besoin de discipline, notre vie personnelle nécessite de la discipline, cela fait partie inhérente de notre métier mais aussi de notre vie quotidienne.

« La discipline est mère du succès ». Eschyle – Poète Grec

Article d’orgine Exemplo, 20 Jul 2019 (lien intranet)

Spread the news

Leave a Reply